Bannière

Tai Chi Chuan

Art martial chinois plusieurs fois millénaire, le Tai Chi Chuan est aussi un moyen efficace de relaxation et de détente.

Une "Méditation en mouvement", basée sur la circulation d'énergie, qui met en phase le mouvement, le souffle et l'esprit.

Qu'est-ce que le Tai Chi Chuan ?

Les bienfaits du Tai Chi Chuan

Qu'est-ce que le Tai Chi Chuan ?

Littéralement il s'agit de l'art de combattre (Chuan le poing, par extension : méthode de combat) d'après le Tai Chi.

C'est ainsi un Art Martial, constitué d'un principe de mouvement et d'une technique de santé, tous deux issus du concept taoïste de Tai Chi.

Le Tai Chi n'est donc pas simplement une abréviation familière, mais l'Énergie Primordiale, née du Tao, et qui crée et constitue l'univers, sans cesse en mouvement.

Tandis que le Kung Fu est un Art Martial externe, basé sur la force musculaire, sur des interceptions et des coups portés à distance, le Tai Chi Chuan est un art interne et de contact, jouant sur la souplesse et sur la dynamique de mouvement Yin et Yang – ces deux pôles complémentaires qui s'engendrent et s'échangent sans cesse dans le Mouvement Universel.

Ces mouvements sont renforcés par le Chi, l'énergie vitale, qui fait partie de l'Énergie Universelle.

La maîtrise de l'énergie s'appuie sur la technique de santé appelée Qi Gong (travail sur l'énergie). La dynamique de mouvement Yin/Yang consiste en un mode de déplacement centré et en une alternance attaque/défense en réaction complémentaire aux mouvements de l'adversaire.

Contrairement au Kung Fu, on n'enverra pas une attaque contrer une autre attaque, mais on s'effacera sous une poussée pour renvoyer l'énergie du mouvement, accompagnée d'une projection du Chi sur un endroit de l'adversaire où son attaque a affaibli sa propre défense.

Avant de passer à la vitesse d'exécution du combat, tout l'enchaînement solo s'apprend dans un travail individuel, dans l'extrême lenteur du Qi Gong, pour apprendre à maîtriser l'énergie avec la respiration, et l'équilibre à chaque instant du mouvement. De là viennent tous les bienfaits du Tai Chi Chuan, et son accessibilité pour des pratiquants de tous âges et toutes conditions physiques.

Les bienfaits du Tai Chi Chuan

Les mouvements de Qi Gong et l'enchaînement du Tai Chi Chuan qu'on apprend en cours peuvent être répétés chez soi comme mouvements de santé. En effet, la pratique du Tai Chi Chuan apporte de nombreux bienfaits. Ils sont tout d'abord ceux de tout Qi Gong :

  • La circulation de l'énergie dans les organes internes renforce leur vitalité,
  • La respiration profonde et régulière apporte un meilleur souffle,
  • La concentration, que l'on maintient durant toute la pratique du Tai Chi Chuan, favorise la mémoire, entraînée dans l'apprentissage des mouvements, et renforcée par l'état méditatif généré par cette concentration dans la lenteur.

C'est pourquoi l'on appelle parfois le Tai Chi Chuan la « Méditation en mouvement ».

Pour lutter contre la progression de la maladie d'Alzheimer , de plus en plus d'hôpitaux suivent l'exemple de l'hôpital de jour Bretonneau de Paris, qui innove en 2001 en proposant des cours de Tai Chi Chuan à ses patients.

Les bienfaits sont ensuite ceux de la lenteur :

  • pas de mouvement brusque, des positions qui travaillent donc la souplesse tout en douceur, les mouvements lents de grande amplitude sont bénéfiques aux articulations.
  • pratiqué convenablement, le Tai Chi Chuan peut apporter un soulagement aux souffrances lombaires et, préventivement, il entretient la souplesse et le bon état de chaque disque inter-vertébral.
  • les lents transferts de poids contribuent également à améliorer le sens de l'équilibre, et ses mouvements très structurés renforcent la coordination.

Enfin, par la conjugaison de plusieurs des vertus précitées :

  • le Tai Chi Chuan améliore les capacités cardiaques et pulmonaires,
  • il procure un puissant effet anti-stress, ressenti par le débutant dès la première séance,
  • et par là-même il lutte efficacement contre l'hypertension.

Tous ces phénomènes ont pu être dûment constatés par observation médicale sur la durée.

Enfin, si les plus jeunes trouvent généralement un effet structurant plus marqué dans le Kung Fu par l'apprentissage d'un effort et d'une discipline qui les aident à défouler et contenir leur hyperactivité, les plus "tête en l'air" trouveront dans le Tai Chi Chuan une façon d'augmenter leur concentration.

Pour tous les âges, le sens de l'esthétique des mouvements accomplis, d'une part, et d'autre part la perception, dans le temps et avec la patience, de réels progrès dans la maîtrise de la discipline en particulier, et dans les capacités physiques en général, apporteront un sentiment profond de valorisation.